Actualités
Impression
"Petit-déj débat: Situation des enfants migrants en Tunisie

Au cours de ce petit-déjeuner débat, nous discuterons de la prise en charge des MIE dans le cadre du droit international et national selon le principe de l’intérêt supérieur de l’enfant, et pointerons les difficultés d’accès à ces droits. Nous identifierons également des pistes de solutions au niveau associatif et public tout en mettant en évidence les efforts des structures qui œuvrent pour le bien des MIE.
Les MIE cumulent les vulnérabilités liées à leur âge, à leur isolement, et à l’exil. Ils bénéficient d’une prise en charge spécifique, coordonnée par le Délégué à la Protection de l’Enfance (DPE) en coopération avec les organisations internationales et nationales concernées. Ces organisations tentent d’identifier des solutions individualisées basées sur l’intérêt supérieur de l’enfant, quel que soit sa situation juridique, son origine et la raison de sa présence en Tunisie. Pour cela, ces organisations appliquent la Constitution qui garantit les droits de tout enfant se trouvant sur le territoire. Selon l’article 47, « Il incombe aux parents et à l’État de garantir à l’enfant la dignité, la santé, les soins, l’éducation et l’enseignement. L’État doit assurer toutes les formes de protection à tous les enfants, sans discrimination ; ceci conformément à l’intérêt supérieur de l’enfant ».
Dans les faits cependant, l’application des droits des MIE est soumise à des obstacles majeurs. L’hébergement est notamment problématique puisqu’aucune structure adaptée aux MIE n’est disponible. L’accès à l’éducation est également compliqué par la barrière de la langue ou les difficultés administratives.
Au cours de ce petit-déjeuner débat, nous présenterons le cadre du droit international et national de la protection des enfants et nous discuterons de la prise en charge des MIE selon le principe de l’intérêt supérieur de l’enfant, et pointerons les difficultés d’accès à ces droits. Nous identifierons également des pistes de solutions au niveau associatif et public tout en mettant en évidence les efforts des structures qui œuvrent pour le bien des MIE.
Nous invitons toutes les personnes concernées ou intéressées par ces questions, à venir en débattre ensemble ce Jeudi 21 novembre 2019, autour d’un petit déjeuner.
Intervenants :
– Mohamed Akermi, Délégué à la protection de l’enfance à Sfax
Mounir Ajengui, Délégue à la protection de l’enfance à Sfax
– Moez Cherif, Président de l’Association Tunisienne de Défense des Droits de l’Enfant
– Dalel Laroussi, National project officer – OIM